Marielle Macé – Le style documentaire, ou la vie qualifiée

Vendredi 10 mars 2017,
Salle Maurice et Denis Lombard, EHESS,
96 Bd Raspail de 10h à 13h.

C’est dans le prolongement de son livre récent, Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard, 2016) que Marielle Macé propose cette réflexion sur le documentaire. Il s’agira d’y défendre une idée : le documentaire est le genre, ou l’espace esthétique, qui prend pour objet frontal les formes de vie et leur mise en débat. Il ne prend évidemment pas pour objet, comme les œuvres de fiction, des vies idéales, imaginées ; mais pas non plus des vies réelles, attestées. Il a pour terrain, pour tourment même, les formes qui traversent ces existences réelles (manières d’être, façons de faire, rythmes, gestes, habitudes, éthos…), faisant émerger dans ces formes, dans leur pluralité rétive et indocile, autant d’idées de la vie, autant de chance de vie ou d’écrasement de ces chances : le documentaire (c’est ce que l’on va essayer de montrer) saisit les vies en tant qu’elles sont jouées dans des formes qui les excèdent, dans lesquelles elles risquent leurs valeurs — et dans lesquelles, à tous les sens du terme, elles « se débattent ».
 
Marielle Macé est directrice de recherche au CNRS, directrice adjointe du CRAL, et enseigne la littérature à l’EHESS et à New York University.
Parmi ses publications : Le Temps de l’essai (Belin, 2006) ; Façons de lire, manières d’être (Gallimard, 2011) ; Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard, 2016), et Sidérer, considérer. Migrants en France (Verdier, sous presse).
Suivre le séminaire :