Albert Piette – Ce qui manque à l’anthropologie (visuelle) est une théorie de l’existence humaine

Qu’on le veuille ou non, l’image a un statut marginal en anthropologie. Les images filmées ou photographiées ne semblent constituer qu’un  plus, un « bonus ». Mais elles ne sont pas une nécessité épistémologique. La radiographie du médecin, elle, est une nécessité en vue de soigner la malade. Pensons à Malinowski partant sur le terrain, qui parfois oubliait son appareil photo, alors qu’il avait prévu de l’emporter. En anthropologie, l’image peut ne pas exister, elle peut être oubliée. Cette séance visera à réfléchir sur les raisons de cette situation. Et si une des raisons était dans une des spécificités de l’anthropologie sociale ou culturelle : avoir méconnu, dissous et oublié les hommes dans ce qu’ils ont de plus singulier : le fait d’exister ?

 

Albert Piette, professeur à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *